Login
nom d'accès
mot de passe
se connecter
Page d’accueil » 1. Présentation de la méthode du cours

Présentation de la méthode du cours

Audio chapter 1

Note: le texte ci-dessous est accessible en audio seule pour ceux qui souhaiteraient en prendre connaissance sans utiliser un ordinateur, ceci en cliquant ici: AU

"La langue tsigane doit être regardée comme une, homogène et ayant les mêmes droits que les autres de la même famille. Il est du devoir de la science de connaître cette langue dans la forme qui lui est propre, de tirer de tous les dialectes le fond tsigane commun essentiel, de nettoyer le pur métal de tout l'alliage qui s'est déposé sur lui au cours des temps à la suite de diverses circonstances. Afin d'atteindre ce but, la meilleure méthode consisterait à créer un alphabet spécifique à la langue tsigane, fondé sur une base scientifique, correspondant aux sons de la voix et à leurs modifications dans toutes ses nuances. Grâce à cet alphabet la langue gagnerait en clarté; de plus, revêtue d'un habit lui convenant exactement, elle serait plus accessible à l'étude et débarrassée des malentendus causés par son orthographe, aujourd'hui basée sur les orthographes des langues des divers pays et en conséquence si disparate et si étrange"
Antoine Kalina – Poznań 1890 

Depuis l'aube des temps, les humains ont rêvé d'une vie plus longue et en effet, s'ils ont gagné quelques décennies de longévité au cours des derniers siècles, il n'en reste pas moins que, dans le meilleur des cas, c'est la vieillesse qu'ils ont réussi à prolonger plutôt que l'âge rayonnant de la jeunesse et du plein épanouissement. Cependant, il existe une alternative à cela, solution trop souvent négligée, et qui est de vivre deux ou plusieurs vies parallèles dans le même temps. C'est ce que bilingues et multilingues vivent tous les jours – en fait pas tant grâce à leur maîtrise de plus d'une langue, en termes de simples moyens de communication, mais bien davantage parce que ces langues leur ouvrent les portes de différentes cultures et de visions variées de la réalité, de diverses manières d'être au monde et d'univers distincts, tout ceci structuré, exprimé et véhiculé par les dites langues.
Dans chacun de ces mondes et de ces vies, bilingues et multilingues pensent avec des repères différents au-delà des mots et par conséquent ils ressentent différemment les concepts en jeu. Il est bien connu que si l'on dit «liberté», «amour» ou «forêt» dans différentes langues, ce ne sont pas les mêmes images qui viennent à l'esprit. Un mot n'est pas une simple étiquette inerte, c'est un microcosme peuplé de toutes les références, allusions et associations d'idées dont les générations plus âgées l'ont chargé, mais aussi de tout ce qu'a ajouté votre propre expérience. Il évoque des messages de la sagesse traditionnelle, parfois des proverbes ou des devinettes, des contes populaires, des plaisanteries ou encore des paroles de chansons, telles citations littéraires ou telles répliques de films, des tournures régionales ou vieillies ou encore le mignon babil des petits enfants. De plus, l'histoire des mots et leur association au sein de familles de sens, de dérivations, d'idiomatismes ou d'analogies diffèrent complètement d'une langue à l'autre. Cette riche variété est la culture lexicale.
Lorsque vous vous mouvez dans une telle culture, vous vous sentez impliqué dans tous ses aspects, à commencer par ses lieux communs et ses clichés, puis dans les chansons, anciennes et nouvelles, dans l'argot et l'humour, dans la façon dont les gens extériorisent leurs sentiments mais aussi formulent leurs différends avec les autres. Votre intuition décode ce qui est dit, mais aussi – et ceci est beaucoup plus difficile, révèle ce qui est gardé sous silence.
Lorsque l'on parle des langues différentes, les couleurs autour de vous, les parfums dans le vent et même le murmure de la nature ne sont pas exactement les mêmes – tandis que d'un autre côté la compréhension de plusieurs langues vous aide à vous libérer des clichés que certaines d'entre elles véhiculent. Comme l'écrit le prof. Bernard Cerquiglini "on est toujours plus intelligent quand on est bilingue ou plurilingue, car on sait que l'autre existe, qu'il y a d'autres représentations du monde".
À l'école, on peut certes acquérir une certaine connaissance d'une langue étrangère et dans une certaine mesure de sa culture, mais il semble impossible de plonger en profondeur dans son âme, d'autant plus que l'apprentissage scolaire est présenté comme une tâche ardue, alors qu'il devrait être perçu comme une passionnante découverte sans fin, un plaisir en soi. Cette découverte de chaque instant, cette construction de soi comme bilingue ou multilingue – donc avec ses deux ou plusieurs vies! est encore plus attrayante quand s'agit de la valorisation de son propre héritage, de sa langue et de sa culture – même si elles sont partiellement, voire presque totalement oubliés, ou au moins laissées sur la touche, comme c'est le cas pour la plupart des langues minoritaires.
Certes, le cadre conceptuel central de la façon de voir et d'exprimer la réalité est largement similaire dans les différentes langues que nous parlons, mais celles-ci abondent en nuances et en subtilités spécifiques dès que l'on pénètre le tissu dense du discours coloré, plein d'images expressives qui reflètent les multiples facettes de la façon dont nous percevons et formulons à la fois nos sentiments intimes mais aussi les expériences du monde tout autour de nous. Voilà comment bilingues et multilingues se construisent leur deux ou plusieurs vies...
On pourrait objecter que les unilingues ne sont pas dotés de cette compétence et qu'injustement ils n'ont donc qu'une seule vie. C'est vrai. Dommage. La vie est injuste. Les gens ne sont pas égaux. Tout le monde accepte cette vérité en termes de richesse financière, pourquoi ne pas l'accepter en termes de richesse spirituelle? Si donc il se trouve que vous êtes dans la peau d'un bilingue potentiel, ne manquez pas cette superbe occasion de doubler votre vie et de transmettre ce don à vos enfants. Ne négligez pas un héritage si précieux: des musiciens, des artisans, des savants se donnent bien du mal pour transmettre leurs compétences à leurs enfants – pourquoi les gens capables de vivre deux vies, ou plusieurs, en une seule, ne feraient-ils pas la même chose ?



COMMENT UTILISER CE COURS

§ 1 (ici)

Le présent cours est essentiellement destiné aux étudiants universitaires préparant le nouveau diplôme de licence selon la réforme dite de Bologne (trois premières années d'études supérieures). Toutefois il est rédigé dans un vocabulaire suffisamment courant, pour que toute personne avec des études moyennes, une intelligence normale mais avant tout une réelle volonté d'apprendre puisse le maîtriser et prendre du plaisir à le faire.
La première étape consiste à positionner l'étudiant(e) à l'intérieur du système dialectal du rromani – tout d'abord en répondant à la question cruciale: qu'est-ce qu'un dialecte et quelle est la structure du rromani de ce point de vue. La réponse est donnée dans la section 2 «La question des "dialectes"» (§ 2) à l'aide de plusieurs jeux basés sur les véritables dialectes du français (ou langue d'oil), visant à lui apprendre cette notion-clé.
Lorsqu'il/elle est familiarisé(e) avec cette notion, il/elle est invité(e) à apprendre à lire le rromani (§ 3) en choisissant selon l'alternative suivante: soit une approche normative courte – avec un schéma résumant les équivalences entre les lettres rromani et françaises, soit une explication en profondeur des règles de lecture avec leur justification.
La quatrième étape est l'acquisition de compétences en écriture (§ 4): l'étudiant(e) est d'abord invité(e) à télécharger le pilote exécutif EuroUniv, qui lui permet d'écrire dans toutes les boîtes de dialogue dans l'un quelconque des alphabets d'Europe à base latine – utilisé pour écrire toutes les 52 langues européennes à alphabet latin, y compris le rromani. Après une courte explication, il/elle arrive à une série de mots et des phrases courtes qu'il/elle va écouter prononcés par divers locuteurs et ensuite il/elle va les noter dans des boîtes de dialogue appropriées pour s'exercer à écrire le rromani. Il/elle entend la même phrase dans diverses prononciations mais il/elle doit saisir une seule écriture. Dans d'autres cas, il y a une différence dans les mots et il/elle doit écrire deux rendus différents (par exemple si une notion est exprimée par deux mots – soit apparentés, comme pani/paj "eau", soit différents comme ʒivel/trail "vivre" ).

Cours de langue rromani

Le véritable cours de langue rromani commence ensuite avec une série de 35 leçons, appelées padmadǎ "pas, étapes". L'axe de chaque leçon est un court dialogue, donné dans les quatre dialectes-parapluie de la langue rromani et joué comme une courte scène dans un vidéo-clip. L'accent est mis sur la langue parlée, parce que tous les gens autour de nous parlent beaucoup plus qu'ils n'écrivent et que c'est par l'oreille que se fait le premier contact avec une nouvelle langue naturelle. La présente approche est donc à l'opposé de la plupart des méthodes d'enseignement, puisque celles-ci introduisent d'abord le mot écrit/lu et seulement plus tard la communication parlée – ce qui entraîne en général une maîtrise insuffisante des compétences auditives. Afin de développer ces compétences malgré les différences de prononciation, chaque vidéo-clip est disponible avec doublage vocal dans chacun des quatre dialectes rroms, à sélectionner avec l'un des quatre boutons ad hoc visibles en entrant dans le cours de langue, et accompagné par défaut par des sous-titres dans le même dialecte.


steps.jpg


Toutefois, l'étudiant peut changer le dialecte des sous-titres par un simple clic sur l'un des boutons plus petits, visibles juste sous le bouton du doublage de la voix. En combinant le dialecte du canal son et le dialecte des sous-titres, l'étudiant s'habitue à la variation dialectale et apprend ainsi à comprendre tous les dialectes, tout en utilisant activement le sien ou celui qu'il s'est choisi au début du cours.


girl.jpg


Le procédé est le suivant: il/elle écoute le clip vidéo, avec l'aide de la traduction et des explications grammaticales donnés sous le texte lui-même, jusqu'à ce qu'il/elle comprenne naturellement les répliques du dialogue. La syntaxe rromani n'est pas la même que la syntaxe française et nous avons donc réduit au minimum l'utilisation de traductions en français, car cela aurait conduit l'étudiant(e) à transférer involontairement les structures françaises en rromani. Il est beaucoup plus judicieux de l'encourager à penser naturellement en rromani.
L'enseignement des langues repose généralement sur deux méthodes: l'immersion consistant à imiter les conditions naturelles dans lesquelles les enfants apprennent et l'approche analytique qui décortique le fonctionnement des éléments du texte. Notre approche est un compromis entre les deux, avec une série de clips vidéo conçus pour être aussi proches de la réalité que possible mais aussi un minimum de grammaire, afin de rendre plus facile la compréhension de la structure linguistique de rromani. La grammaire est présentée sous une forme simplifiée, sans termes techniques rappelant les leçons scolaires, mais avec des expressions forgées ad hoc pour expliquer la construction des phrases. Les explications grammaticales données avec les leçons dans les langues respectives de navigation ne sont qu'une sorte de boussole permettant de raccourcir le chemin entre l'audition et la compréhension. Il y a une autre grammaire dans le cours, plus complète et descriptive, et le symbole GR renvoie par un lien au passage approprié lorsque cela est utile.

En plus de l'axe de chaque padmad, représenté par le clip vidéo et son doublage avec les sous-titres, la traduction et les explications dans les langues de navigation, l'étudiant(e) dispose de différents exercices. Le premier et plus importante est celui des phrases à moitié puis entièrement cachées: l'étudiant(e) ouvre le dialogue de l'exercice, qui n'est autre que le texte de la padmad, et lit à haute voix la première phrase, puis il clique et une partie de la phrase est cachée – il doit alors la répéter par cœur en s'appuyant sur les lettres restantes. Un second clic masquer ensuite totalement la phrase, qu'il/elle doit répéter puis par cœur, et ainsi de suite avec les répliques successives.
Les autres exercices sont de plusieurs types et il s'agit surtout de relier des propositions ou des phrases, écrites et orales, comme décrit à chaque fois dans le titre de l'exercice donné.
Chaque padmad fournit également à l'étudiant(e) divers passages de lecture, lisibles avec le soutien de l'assistance vocale (readalong en anglais): des textes adaptés de journaux et de périodiques, des biographies de Rroms importants du passé, des curiosités du vocabulaire rromani, des blagues et des anecdotes, des chansons avec karaoké, des fragments de littératures non rromani traduits (ou adaptés) en rromani, des informations sur les variétés périphériques du rromani – principalement celles en usage chez les Sinte et les Kale, etc ...

Cours de culture rromani

Une fois acquise une maîtrise solide du rromani, l'étudiant est invité à passer aux principaux aspects de la culture rromani, présentées en six volets:


1) Orature et littérature rromani
Après quelques articles introductifs et théoriques consacrés aux principaux aspects de ce domaine, le volet propose 99 passages de lecture avec assistance vocale readalong, disposés par ordre de difficulté croissante dans un tableau de 99 cases, ceci pour chacun des genres en jeu: contes populaires, paroles de chansons, ethnotextes, poèmes, passages en prose, dialogues (théâtre), articles et essais, ainsi que des traductions d'autres littératures.


literature.jpg


L'étudiant(e) peut visualiser le titre de chaque texte avec un survol de souris sur la case correspondante et il/elle y a accès en cliquant dessus. Il/elle peut écouter le texte selon deux options de lecture pour chacun, à savoir:
- l'une accompagnée par le soutien readalong – à savoir sous forme audio, lue l'auteur, chaque fois que cela a été possible, ou par un acteur dans les autres cas, si l'on active la piste readalong:


audio


- l'autre en audition directe, sans readalong , si la commande audio only est activée. L'étudiant(e) est alors assisté(e) par un système de pop-up qui lui procure l'explication des "mots difficiles" du texte. Dans ce cas, "les mots difficiles" sont surlignés en couleur et il apparaît un pop-up, avec les explications correspondantes, lors du survol de la souris sur le mot. Ces "mots difficiles" sont principalement des emprunts de l'auteur aux langues locales, des formes dialectales très locales, des archaïsmes et les néologismes propres à son vocabulaire. On a accès à d'autres passages intéressants en un clic sur la dernière case de la planche. Chaque passage de lecture est suivi de quelques questions auxquelles l'élève est invité(e) à répondre. Le système de correction orthographique l'aide à écrire correctement son texte de réponse.


2) Histoire des Rroms
Ce volet est présenté dans les différentes modalités suivantes:

a) une série de 17 films documentaires couvrant un vaste champ historique, tant en termes de temps que d'espace: depuis l'Inde ancienne jusqu'au Brésil d'aujourd'hui – ces films démarrent si l'on clique sur l'icône "camera" video.png. Ce volet présente l'Histoire des Rroms divisée principalement en fonction des différents empires et des zones culturo-politiques que les Rroms ont traversés et où ils ont vécu. Tout comme dans le cas des vidéo-clips servant à l'enseignement de la langue rromani, chacun d'eux est disponible avec doublage vocal dans chacun des quatre dialectes rroms, à sélectionner avec l'onglet – comme on peut le voir sur l'écran ci-dessous.


history.jpg


Les films sont accompagnés par des sous-titres qui sont, par défaut, dans le même dialecte – l'étudiant(e) pouvant changer de dialecte à volonté par un clic sur l'un des boutons plus petits sous le bouton du doublage de la voix, de la manière indiquée sur l'écran ci-dessous (la flèche rouge montre la sélection du dialecte à écouter en audio, tandis que la flèche verte indique la sélection du dialecte des sous-titrages):


videoalong.jpg


Ces films sont conçus pour proposer un survol du sujet considéré.

b) une série de textes plus longs et détaillés, disponibles uniquement sous forme écrite, avec options de lecture pour chacun, à savoir:
- l'une accompagnée par le soutien readalong – si l'on clique sur l'icône "écouteurs avec flèche de déroulement" read_along_arrow.png, ensuite sur l'icône "écouteurs avec feuille de texte" inserirepour chacune des sections du texte: read_along.png et on active alors la piste readalong:


audio


- l'autre en audition directe, sans readalong, si la commande audio only est activée. L'étudiant(e) est alors assisté(e) par un système de pop-up qui lui procure l'explication des "mots difficiles" du texte. Dans ce cas, "les mots difficiles" sont surlignés en couleur et il apparaît un pop-up, avec les explications correspondantes, lors du survol de la souris sur le mot. Ces "mots difficiles" sont principalement des noms de lieux et de personnages historiques, du vocabulaire moderne international et la terminologie scientifique liée à la période et au lieu dont il est question (noms des institutions, des outils, des vêtements, des objets liturgiques, des bâtiments ou des véhicules, termes connexes, et ainsi de suite).

c) un PDF des textes respectifs des chapitres, pour le téléchargement et l'impression.

d) un "centre de documentation" contenant une bibliographie des publications liées à l'objet du chapitre et des reproductions de photos et documents dans la meilleure résolution possible pour une éventuelle utilisation ultérieure. Il y a aussi quelquefois des livres en ligne, entiers ou non.

e) le volet est complété par une chronologie zoomable en deux dimensions, regroupant les mille événements les plus saillants de l'histoire des Rroms.


3) Histoire de la musique rrom
Une douzaine de chapitres couvrent les principaux genres de musique rromani, à quoi est ajouté tout au début du contenu une brève étude consacrée à la musique pré-islamique de l'Inde. Chaque chapitre se compose d'un texte disponible à l'écrit sur l'écran avec là encore deux options de lecture read_along.png, à savoir l'une accompagnée de l'assistance vocale (la lecture est faite par des acteurs rroms) et l'autre avec accès à l'explication des mots "difficiles" accessibles par un survol de la souris, comme ci-dessus dans le volet d'Histoire. Toutefois, à la différence des parties précédentes, les textes de ce volet sont donnés sous une seule forme dialectale afin de présenter un large éventail de formes rromani locales – ce qui n'aurait pas été possible si l'on s'en était tenu aux quatre dialectes parapluie.
Le dernier chapitre de ce panneau consiste en un choix de 99 chansons rroms indémodables et préparées pour le karaoké.
Un schéma illustrant l'évolution et l'apparentement des divers types de chansons à l'intérieur du genre étudié (lorsque c'est pertinent) apparaît avec un click sur l'icône scheme.png, ainsi qu'une série de clips vidéo d'illustration et les URL de mélodies intéressantes d'un point de vue musicologique, disponibles en-ligne.
Comme dans le panneau Histoire, un pdf du texte du chapitre est disponible pour le téléchargement et l'impression éventuelle, de même qu'un "centre de documentation".


4) Ethnologie et traditions
Ce volet consiste en une introduction à certains aspects clés de l'ethnologie générale et de la méthodologie ethnologique, suivie d'une série d'articles consacrés aux traditions rroms dans la section Kulturàlo rromologìa (articles consacrés aux thèmes indiqués dans la table des matières), une autre section intitulée Kulturàlo gaʒologìa analysant certains éléments des traditions non-rroms (notamment lorsque cela peut apporter une meilleure compréhension des traditions rroms) et enfin, sous le titre Kulturàlo rromografìa, une analyse critique des études ethnologiques menées par des non-Rroms dans le domaine rromani.
Tous ces textes sont présentés d'une part accompagnés de l'assistance vocale read_along.png, à savoir dans une forme vernaculaire du rromani, celle de l'auteur ou du traducteur, avec support vocal et de l'autre avec accès à l'explication des mots "difficiles" par survol de la souris, comme dans les volets précédents. Comme dans le volet de musicologie, les textes sont présentés sous une seule forme vernaculaire rromani, en général, celle de l'auteur ou du traducteur, le tout dans le but de présenter un plus large éventail de formes locales du rromani. Ici aussi, il y a une version pdf à télécharger et imprimer, selon le souhait de l'étudiant.


5) Linguistique et la grammaire
Ce volet apporte sous la rubrique "textes fondateurs" des pages d'importance historique portant sur la langue rromani et son évolution. Beaucoup d'entrées dans cette section sont rédigées dans les langues locales majoritaires (sans dispositif d'assistance vocale), comme elles ont été écrites dans l'original, afin de les rendre accessibles aussi aux personnes qui ne souhaitent pas nécessairement apprendre le rromani. Dans certains cas, ils sont traduits dans une ou plusieurs langues. On trouvera aussi une Grammaire rromani descriptive standard (également consultables sur tablettes numériques) et divers articles sur des sujets plus ciblés, comme l'histoire des Rroms, certains points de sociolinguistique, etc ...


6) Enseignement et diacommunication européenne
Dans ce volet aussi, de nombreuses entrées sont écrites dans les langues majoritaires (sans dispositif d'assistance vocale), comme elles ont été écrites dans l'original, afin de les rendre accessibles aussi aux personnes qui ne souhaitent pas nécessairement apprendre le rromani. Tenant compte du fait que toute grande diacommunication commence avec une acquisition précoce d'une excellente maîtrise de la langue en question par les enfants, le volet est divisé en deux parties: l'une offrant du matériel didactique pour les leçons dans les écoles et les activités extrascolaires en rromani et l'autre traitant des sujets cruciaux relatifs à la langue rromani moderne dans les sociétés européennes: la relation entre rromani oral et écrit, le vocabulaire hérité et les emprunts, les lexèmes empruntés et les calques, la terminologie et la néologie, la syntaxe des textes formels et le style dit soutenu, les clichés et les stéréotypes dans la langue, la langue et la vision du monde, l'évolution du rromani, les différents styles, les stratégies de l'intercompréhension parmi les Rroms d'origines diverses etc ...



Autres documents
Le cours est complété par cinq ressources collatérales:
a) un dictionnaire multilingue en ligne;
b) une base de données dialectales dialektobàza, permettant la comparaison entre 250 phrases archétypales présentant des faits dialectaux concrets au sein d'un même vernaculaire rromani ou entre deux vernaculaires différents;
c) un accès direct à la Grammaire rromani descriptive standard mentionnée dans le volet 5;
d) une bibliographie de la plupart des publications importantes dans le domaine rromani avec un système de navigation par auteur, titre et mots-clés;
e) une collection de citations historiques sur les Rroms, collectées dans différents pays – sous la rubrique Citotèka.
On trouvera enfin un coin avec nos remerciements aux diverses personnes et institutions qui ont apporté une contribution précieuse au projet et un autre avec l'URL des principaux sites web intéressants dans le domaine rromani.



Maintenant, avant de sauter et de vous immerger dans le cours de langue rromani, vous devez acquérir les connaissances nécessaires qui vous permettront de comprendre ce qu'est un dialecte et quelle est la structure dialectale du rromani, mais aussi de choisir celui des quatre dialectes qui sera le plus pratique pour vous. Pour ce faire, vous êtes invité(e)s à découvrir ce que signifie réellement le mot "dialecte", en passant par divers jeux portant sur la dialectologie, ceci sur la base des dialectes de votre langue de navigation (ici le français), avant d'aborder la situation réelle en rromani. Après cela, vous devrez encore passer par deux courts chapitres d'introduction, consacrés respectivement à Comment lire le rromani et Comment écrire le rromani avant d'entamer la première padmad du cours lui-même avec nos amis Tamàra et Oliver.
Et surtout faites-vous plaisir!